Abécédaire pour ne pas faire des fautes

orthographe français grammaire
Image libre de droit, source pixabay.com

En 2015, Christelle Martin Lacroux publiait sa thèse sur l’impact négatif des fautes d’orthographe lors du processus de recrutement. Une candidature avec des fautes d’orthographe a trois plus de risques de finir dans la poubelle du recruteur. Malgré les idées reçues, l’écrit prédomine dans notre société : mails, blogs, réseaux sociaux… Alors quelles sont les solutions pour ne plus faire de fautes d’orthographe (ou moins !) ? Réponse dans cet abécédaire.

A comme Accord

Pour éradiquer les fautes d’orthographe, commencez par bien vérifier les accords. Masculin ou féminin ? Singulier ou pluriel ? Posez-vous bien ces questions pour ajouter les e et les s nécessaires.

B comme Barbarisme

Les barbarismes sont des fautes de langage portant sur les mots altérés, déformés ou employés à contresens. Ainsi, on ne dit pas :

  • un magasin bien achalandé, mais approvisionné ;
  • cette nouvelle s’est avérée fausse, mais révélée ;
  • au jour d’aujourd’hui, mais aujourd’hui

C comme Conjugaison

La conjugaison est le nerf de la guerre quand nous écrivons des phrases. Sachez différencier le présent de l’indicatif et le présent de l’impératif, le futur de l’indicatif et le conditionnel. Même si, à l’oral, la prononciation est similaire, souvent leurs écritures sont différentes.

D comme Dictionnaire

Un doute sur le sens d’un mot ou sur son orthographe ? Ouvrez le dictionnaire : vous y trouverez toutes vos réponses !

E comme Espèce

En cas de doute sur le genre des noms, le dictionnaire donne toutes les précisions. Cependant, pour certains noms, nous hésitons. Nom féminin, espèce souffre le plus de cette tendance que nous avons à ne pas respecter les genres. Ainsi, nous devons dire une espèce de fou, une espèce de poisson, une espèce d’idiot… (et non un espèce de…).

F comme Fautes

Nous avons chacun nos fautes récurrentes. Plutôt que de les subir, prenez-les en main. Ayez à proximité de vous un cahier-répertoire dans lequel vous reportez vos difficultés en notant une explication et un exemple concret. Ainsi, quand la situation problématique se présente de nouveau, vous gagnerez du temps en ne cherchant pas indéfiniment la règle. De plus, c’est aussi une bonne solution pour ne plus faire l’erreur.

G comme Grammaire

La grammaire correspond aux règles, au bon usage de la langue. Elle permet de construire des énoncés compréhensibles par tous les utilisateurs de la langue. Même si on ne vous demandera jamais de connaitre toutes les règles grammaticales, il est tout de même nécessaire de respecter les incontournables.

H comme Homonyme

Petit rappel : les homonymes sont des mots qui se prononcent de la même façon, mais qui s’écrivent différemment (et qui n’ont pas le même sens). Soyez particulièrement vigilants à certains d’entre eux :

  • censé et sensé ;
  • voix et voie ;
  • repère et repaire ;
  • tâche et tache…

I comme Installer un correcteur d’orthographe

Attention quand je parle de correcteur d’orthographe, je ne parle pas du correcteur d’orthographe de Word (ni de celui du BonPatron d’ailleurs !). Antidote, Cordial ou Le Robert sont des bons outils à installer sur votre ordinateur. Comptez environ 99 euros pour acheter ce type de produit.

J comme Joujou

Enfants, nous avons appris plein de listes par cœur pour retenir les règles grammaticales. Par exemple, celle « bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou » nous rappelle que les noms finissant en ou prennent un s au pluriel sauf ceux de la liste.

K comme Kaki

Les adjectifs de couleur, comme kaki, orange, marron ou cerise, ne s’accordent jamais avec le nom auquel ils rapportent. Pourquoi ? Avant d’être utilisés comme adjectifs de couleur, ce sont des noms. Ici, kaki est un fruit. Bref, l’adjectif de couleur ne s’accorde pas avec le nom dans les cas suivants :

  • quand il est composé de deux adjectifs : des pulls bleu pâle, des robes rouge sombre ;
  • quand il est accompagné d’un nom : une chevelure noir d’ébène ;
  • quand un nom est pris comme image : des gants marron, une chemise marron.

Attention : les adjectifs qui précisent la couleur rouge (rose, pourpre, écarlate, cramoisi, mauve) s’accordent avec le nom. Une exception qui confirme la règle !

L comme Logique

Aussi incroyable que cela puisse l’être, la grammaire est logique. Même si cela demande au début un effort de concentration, avec méthode et raisonnement, on peut arriver à accorder correctement chaque mot qui compose la phrase.

M comme Malgré

Voici une faute d’orthographe qui pique les yeux : malgré ne prend jamais de s, tout comme parmi d’ailleurs.

N comme Négation

Trop souvent, la marque de la négation est incomplète. Si on tolère à l’oral la suppression du ne ou du n’, ils doivent impérativement être présents à l’écrit.

O comme Orthographe

L’orthographe correspond à la manière d’écrire la langue parlée. Elle représente les sons qui composent les mots. Elle apporte aussi des informations sur leur sens, leur nature et leur fonction.

P comme Phrase

La phrase ! Comme on le dit souvent, elle commence par une majuscule et se termine par un point. Cette suite de mots doit tout de même un peu cohérente. L’addition gagnante est Sujet + Verbe + Complément. La longueur idéale ? Une quinzaine de mots !

Q comme Questionner le contenu

Certaines questions aident à trouver la fonction des mots dans la phrase :

  • le sujet du verbe : qui est-ce qui ?
  • le COD du verbe : qui ou quoi ?
  • le COI du verbe : à / de qui ou à / de quoi ?

Elles permettent ensuite de voir comment nous devons accorder le verbe. Petit rappel : les participes passées des verbes conjugués avec l’auxiliaire être s’accordent avec le sujet. Ceux conjugués avec l’auxiliaire avoir s’accordent avec le COD si, et seulement si, celui-ci est placé avant le verbe.

R comme remercier Internet

Internet est une mine d’informations pour pouvoir améliorer son expression écrite. Dans l’un de mes précédents articles, je vous révélais mes six sites préférés pour répondre à toutes mes questions de langue et pour vérifier les règles.

S comme se relire

Eh oui, il n’y a pas de miracle ! Pour limiter les fautes de français, il est nécessaire de relire ses écrits avant de les publier, de les envoyer.

T comme Temps

Vérifiez aussi la concordance des temps dans les phrases !

U comme U à la fin des noms féminins

Tous les noms féminins avec le son u final prennent un e. Mais, comme en français, nous aimons bien les exceptions, quatre noms ne prennent pas de e final : bru, glu, tribu, vertu.

V comme Verbe

Si un élément est bien essentiel dans la phrase, c’est le verbe. Le problème, c’est qu’il varie en fonction de la personne, du temps et du mode. Il faut donc sans cesse vérifier sa terminaison !

W comme Waouh

Félicitez-vous ! Admirez-vous quand vous réussissez à dépasser l’une de vos difficultés ! C’est tellement génial de ne plus faire une erreur. Alors bravo !

X comme X à l’intérieur d’un mot

À retenir impérativement : le e qui précède un x à l’intérieur d’un mot ne prend jamais d’accent. Donc on écrit : examen, exception, excellent…

Y comme Y expliqué aux Lyonnais

Nos amis lyonnais ont une affection particulière pour les y : ils le mettent partout à la place du pronom le. Ainsi, à Lyon, on entendra « J’y sais, j’y fais » au lieu de « je le sais, je le fais ».

Z comme Zut j’ai oublié un mot

Se relire permet de vérifier l’orthographe, les accords, la conjugaison… Se relire permet aussi de vérifier qu’aucun mot n’a été oublié. Souvent, comme nous savons ce que nous avons écrit, nous ne sommes pas assez vigilants à ce détail de la relecture.

Ça peut vous intéresser…

6 sites pour être au top en français

6 Commentaires Abécédaire pour ne pas faire des fautes

  1. Margaux 26 août 2016 à 18 h 19 min

    Ahahaha je viens enfin de savoir comment on écrit censé merci infiniment !
    Très bon article, félicitations, bisous !

    Répondre
    1. Manuela 26 août 2016 à 18 h 26 min

      Merci Margaux pour ton message !!! Je suis ravie de t’avoir aidée 😉
      Bon weekend

  2. sabrina 26 août 2016 à 20 h 04 min

    C’est un super article. Il est vrai que parfois, on s’en mêle les pinceaux.

    Répondre
    1. Instants lyonnais 14 août 2017 à 11 h 30 min

      Oui, c’est vrai que ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver avec toutes les règles 😉

  3. Priscille Vigneron 26 août 2016 à 23 h 55 min

    Hello, merci moi qui suis une quiche, j’ai maintenant une chronologie, merci infiniement

    Répondre
    1. Manuela 29 août 2016 à 15 h 48 min

      Hello ! Comme quoi, on peut réussir à s’en sortir avec le français 😉 A bientôt

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *