Consommer d’occaz sur le Net

consommer occasion geev boncoinEt si la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement nous refaisaient penser à notre mode de consommation et privilégiaient l’occasion au neuf ? Geev, Le Boncoin, Vinted, Donnons ? Vous connaissez certainement ces sites et applis : elles permettent de donner une deuxième vie à nos objets, vêtements, jeux… Adepte de la Slow Life, j’utilise ces services pour désencombrer mon appartement et pour acheter ce dont j’ai besoin.

Le Boncoin, l’idéal pour les achats de seconde main

Le Boncoin et moi, c’est une longue histoire : j’ai commencé à y vendre des meubles à l’occasion d’un déménagement il y a quelques années. Je passais de 70 m² à 40 m². Il fallait faire du tri. Pendant longtemps, j’ai été vendeuse plutôt qu’acheteuse. Aujourd’hui, je porte les deux casquettes. Je suis devenue acheteuse en entamant une réflexion globale sur ma manière de consommer : je voulais réduire mon impact environnemental. Depuis, mon premier réflexe quand j’ai besoin de quelque-chose : vérifier si une personne le vend sur Le Boncoin.

Atout : une vraie mine d’or pour trouver des jouets d’occasion et tout le nécessaire de puériculture.

Points faibles : les vendeurs ne sont pas toujours ok pour les envois. Dommage ! Je regrette aussi la faible réactivité de certains vendeurs qu’il faut relancer pour avoir une réponse.

Vinted pour refaire sa garde-robe à moindre coût

Je me suis inscrite récemment sur Vinted. Une amie m’en vantait les mérites pour habiller son fils de la tête au pied. Mes premières expériences ont été des ventes : je galérais pour vendre mon écharpe de portage sur Le Boncoin et sur des groupes Facebook spécialisés. En quelques semaines, elle était vendue. Avec l’arrivée de l’hiver, j’ai sauté le pas pour acheter des chaussures à ma fille (oui, j’entends déjà des gens crier à l’hérésie !). Avec Vinted, il est possible de trier les produits en neuf avec étiquette, sans étiquette… Avant de cliquer sur « payer », j’ai demandé aux vendeuses (oui que des femmes !) de m’envoyer des photos des semelles.

Atouts : possibilité de négocier les prix. Parfois, nous n’avons même pas le temps de le faire : mettre le produit en favori fait que le vendeur propose une ristourne. En tant qu’acheteur, nous n’avons pas à avancer les frais de port : c’est top ! Par contre, pensez à avoir une imprimante chez vous.

Point faible : beaucoup de produits (oui, cela peut être un point faible !) et, depuis l’appli, impossible de savoir le nombre de produits issus de notre recherche.

Rakuten, une super plateforme pour les livres d’occasion

Anciennement Priceminister, Rakuten est, à mes yeux, l’endroit idéal pour acheter des livres de seconde main. Cela fait plus de dix ans que j’y vends et j’y achète des livres. J’utilise aussi l’appli Rakuten pour ma pile à lire : chaque fois que j’entends parler d’un livre intéressant, je le mets dans mes favoris. Quand le prix me convient, je l’achète.

Atout : un large choix de livres.

Point faible : les frais de port sont variables selon les vendeurs. Il faut donc comparer le prix de vente et les frais de port avant de valider sa commande.

Donnons pour donner (comme son nom l’indique)

Avec le temps, je me suis rendu compte que certains objets ne partaient pas sur Le Boncoin et continuaient à embarrasser mon appartement. Peut-être que les donner serait la solution pour éviter qu’ils terminent à la poubelle ? Bingo ! J’ai pu me débarrasser, grâce à Donnons, de chaises qui avaient bien vécu, par exemple.

Atout : l’hyperréactivité des membres de cette communauté.

Point faible : l’hyperréactivité des membres (eh oui !). J’avais l’impression de me faire harceler par les notifications. J’ai fini par ne plus utiliser Donnons.

Geev, la gamification du don

Geev, c’est un peu comme Donnons, mais en plus fun ! Quand nous donnons, nous gagnons des bananes qui nous permettent de solliciter des donneurs si un produit nous plait. En tant que donneur, nous ne pouvons avoir que quatre conversations en même temps pour un même don. Ce système évite le sentiment de harcèlement que je pouvais ressentir sur Donnons. Geev crée aussi une boucle positive du don : il faut avoir donner pour pouvoir demander un don. Je n’avais pas cette sensation sur Donnons.

Atouts : communauté super sympa, appli agréable à utiliser, possibilité de donner de la nourriture. Appli vraiment anti-gaspi !

Points faibles : il faut se connecter régulièrement pour éviter de passer à côté de bonnes affairse 😉

Facebook et ses groupes

Sur Facebook, je suis membre aussi de groupes sur lesquels je peux vendre. Voici une petite sélection de groupes pour les Lyonnais et Lyonnaises :

  • Tout à 1 euro LYON ;
  • Mums in Lyon Vide Dressing ;
  • Parents La Vie à lyon 7.

Atout : cela permet de vendre et d’acheter de manière plus locale. Je ne rencontre pas les mêmes utilisateurs que sur Le Boncoin.

Point faible : il faut savoir être patient car les utilisateurs sont moins à fond pour vous contacter quand vous mettez en vente.

Ainsi, avec tous ces sites et applis, je joue à la commerçante et je consomme mieux. Peu à peu, ne reste dans mes placards que ce dont j’ai besoin. Et vous, quelles sont vos astuces pour consommer de l’occasion sur Internet ?

 

Ça peut aussi vous intéresser…

Slow cosmétique

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *