Dessine-moi un mouton

Comme moi, je suis sûre, vous avez des livres que vous connaissez. Le nom de l’auteur et le titre vous sont familiers. Vous êtes même capables d’en citer des passages. Et, pourtant, vous ne les avez jamais ouverts ! Eh bien, c’était le cas pour moi avec Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry.

Après en avoir longtemps entendu parler par une amie pour qui ce livre est son classique, je l’avais enfin intégré dans ma liste de lecture et projetais de l’acheter lors de l’une de mes descentes en librairie. Finalement, Le Petit Prince est arrivé chez moi avec une pile de livres qui viennent de m’être prêtés !

Ce que je vois là n’est qu’une écorce. Le plus important est invisible…Antoine de Saint-Exupéry

Dès les premières pages, je suis séduite la poésie et la portée universelle de ce récit. Oui, c’est un livre accessible pour les enfants sans aucun doute mais, nous adultes, nous devrions le lire au moins une fois.

En panne dans le désert du Sahara, le narrateur se réveille un matin et voit devant lui le Petit Prince. Il lui demande de lui dessiner un mouton. Au fil des mots et des dessins d’Antoine de Saint-Exupéry, le Petit Prince se révèle. Voyageant d’étoile en étoile, il est chaque fois perplexe des comportements des adultes qu’il croise : besoin de posséder, besoin de plaire, besoin de gouverner…

Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. (Mais peu d’entre elles s’en souviennent.)Antoine de Saint-Exupéry

Tout en douceur, tout en mélancolie, le Petit Prince vous laissera le souvenir de son rire, d’une étoile dans le ciel.

Désert du Sahara
Image libre de droit, source pixabay.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *