Histoires de ceux qui oublient… ou pas

BTS je me souviens

Dans mes derniers billets dédiés à mes lectures, je vous ai parlé du programme 2016 de Culture générale au BTS. Comme à chaque rentrée scolaire, je m’aventure dans les rayonnages de la librairie Decitre place Bellecour : je vais acheter le livre édité par les éditions Flammarion dédié au nouveau thème : « Je me souviens ». Cette année, les éditions Flammarion proposent un ouvrage complémentaire pour travailler sur ce thème : Histoires de ceux qui oublient… ou pas.

En format poche, ce livre est composé de sept nouvelles d’auteurs contemporains : Anna Gavalda, Éric-Emmanuel Schmitt, Michel Tournier, Irène Némirovsky, Didier Daeninckx… À travers ces cours récits, la construction des souvenirs se dévoile : photographies, meubles, objets… Ils nous révèlent notre rapport à la mémoire et au passé : sommes-nous de ceux qui souhaitons oublier notre histoire au point de devenir amnésique ou vivons-nous dans le regret et la nostalgie d’un temps révolu ?

À une époque, je me souviens, je passais tous les jours devant un panneau qui indiquait le nom de la ville où je savais qu’elle vivait, avec le nombre de kilomètres.Anna Gavalda

Individuelle, cette mémoire peut aussi être collective. Philip K. Dick, dans la nouvelle « Souvenir », nous amène dans un monde futuriste et intergalactique où l’on veut effacer toutes traces des particularismes culturels : l’homogénéisation de la société est perçue comme un signe de modernité et la différence comme un risque de subversion et d’archaïsme. Pouvons-nous nier une mémoire collective ? Même après sa disparition, il restera toujours des témoignages comme les objets : ils créeront une étincelle dans les yeux de leurs découvreurs, ils leur donneront envie d’en apprendre davantage sur ces civilisations disparues.

Pete Matson rayonnait en voyant sa femme et son fils admirer les souvenirs qu’il leur avait rapportés, ces choses qui leur rappelleraient ses lointaines excursions en terre étrangère.Philip K. Dick

Souvent en difficulté pour trouver des exemples pour les écritures personnelles, les étudiants trouveront avec ce livre des récits intégraux qui nourriront leur réflexion et le contenu de leurs copies. Finalement, quand on est allergique à la lecture, des petits récits comme ceux-là sont peut-être l’occasion de découvrir le plaisir de lire !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *