Lyon en cinq dates

Lyon Basilique Histoire Fourvière

Depuis sa fondation au milieu du premier siècle avant notre ère, Lyon n’a cessé de se métamorphoser. Dès lors, quelles dates retenir pour se faire une idée de la richesse de son passé ? Rapide rétrospective de l’histoire lyonnaise.

43 avant notre ère : fondation de Lugdunum

Entre 58 et 52 se déroule la Guerre des Gaules, menée par Jules César. Quelques mois après son assassinat, le Sénat romain estime que l’armée de César est dangereuse. Il confie à Lucius Munatius Plancus la mission de fonder une nouvelle colonie sur la colline surplombant la confluence du Rhône et de la Saône. Elle s’appellera Colonia Copia Felix Munatia, puis Colonia Copia Lugdunum.

1528 : découverte des Tables claudiennes sur les pentes de la Croix-Rousse

Composées de deux fragments de plaques  de bronze, les Tables claudiennes reproduisent le discours de l’empereur Claude prononcé devant le Sénat à Rome en 48 pour donner l’accès à la magistrature aux élites gauloises. Découvertes par Roland Gribaux, marchand drapier, elles sont aujourd’hui visible au musée gallo-romain de Fourvière.

1853 : percement de la rue Impériale

Colonne vertébrale de la Presqu’île, la rue de la République, anciennement rue Impériale, ne date que du XIXe siècle tout comme sa parallèle, la rue du Président Édouard Herriot, appelée auparavant la rue de l’Impératrice. Ces deux axes relient la place des Terreaux à la place Bellecour. Ce réaménagement urbain est impulsé par Claude-Marius Vaïsse, préfet du Rhône, et entraine la disparition du tracé en zigzag des rues de la Presqu’île.

1872 : pose de la première pierre de la basilique de Fourvière

Difficile d’y échapper : la basilique Notre-Dame de Fourvière est l’un des symboles de Lyon. Depuis le Moyen Âge, le site est dédié au culte mariale avec la fondation d’une chapelle en 1168 par Olivier de Chavannes. Par ailleurs, lors d’une épidémie de peste au début du XVIIe siècle, les échevins font un vœu : venir en pèlerinage annuel à Fourvière si la peste cesse. Depuis, chaque 8 septembre, les échevins (et maintenant le maire et les conseillers municipaux) respectent cet engagement en se rendant en haut de la colline de Fourvière.

1993 : inauguration de l’Opéra de Lyon

En 1826, un incendie ravage l’Opéra de Lyon réalisé par Soufflot. Pour le remplacer, Antoine-Marie Chenavard et Jean-Marie Pollet se voient confier la construction du nouveau bâtiment, inauguré en 1831. En 1986, face à la vétusté de l’édifice, un concours de réhabilitation est lancé. Jean Nouvel le remporte est décide ne conserver que la façade et le foyer du public. Avec cinq étages en sous-sol, sept cachés derrière la façade et six sous la verrière, l’Opéra de Lyon marie avec succès classicisme et modernité.Lyon histoire infographie

Le saviez-vous ?

Lugdunum est le nom latin de Lyon. Au cours de l’Antiquité, d’autres villes françaises s’appelaient ainsi : Laon (Lugdunum Clavatum) et Saint-Bertrand-de-Comminges (Lugdunum Convenarum).

Pour mieux connaitre Lyon

Lyon sur Instagram

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *