Préparer le Certificat Voltaire

certificat voltaire orthographe

En juillet 2014, j’obtenais 941 au Certificat Voltaire. Valable 4 ans, il permet d’attester un certain niveau en orthographe en français. Ainsi, en 2019, il était temps que je repasse cette certification. Mon objectif : avoir de nouveau au moins 900 points sur 1 000, ce qui correspond au niveau Expert. Découvrez mon programme d’entraînement en 4 points.

Monter une équipe pour s’entraîner au Certificat Voltaire

Réviser à deux pour le Certificat Voltaire a été LA bonne idée. Honnêtement, je pense que j’aurais continué à repousser ce « recyclage » si je n’avais pas eu l’occasion de travailler en binôme avec Marie Planchon, formatrice en orthographe pour OrthoGAGNE. Elle voulait passer le Certificat Voltaire, je voulais la repasser. C’était le cocktail parfait pour nous motiver. Pendant plusieurs semaines, nous nous retrouvions tous les 15 jours ou toutes les 3 semaines pour réviser. Ces rendez-vous étaient un engagement, une petite « obligation » : je ne pouvais pas me trouver d’excuses pour reporter ma séance de révisions.

Utiliser les annales pour réviser le Certificat Voltaire

Des livres sur l’orthographe, j’en ai lu. Pour optimiser mon score, j’ai décidé cette fois-ci de faire tous les sujets d’annales que j’ai pu trouver. Cela m’a permis de me confronter à mes faiblesses et de réviser de manière ciblée. Voici les références des livres dans lesquels vous pourrez trouver des sujets d’annales :

M’entraîner sur les annales du Certificat Voltaire m’a permis aussi de me rendre compte que parfois je loupais des phrases. Ainsi, le jour de l’épreuve, j’ai glissé ma règle dans mon sac pour bien suivre le sujet ligne par ligne.

S’entraîner avec le Projet Voltaire

En tant que formatrice en orthographe, j’accompagne nombre d’étudiants sur la plateforme du Projet Voltaire. Lors de ma préparation, j’ai aussi pris le temps de m’entraîner dessus régulièrement. L’intérêt était double :

  • pour une fois, je prenais le temps de vraiment travailler dessus et de mieux comprendre certaines questions de mes étudiants ;
  • me confronter aussi longtemps que je le voulais aux règles qui me cassaient les pieds (comme la différence entre « rien moins que » et « rien de moins que »).

J’ai dû y passer environ 13 heures lors des 3 semaines qui précédaient l’examen. J’ai réinitialisé 3 fois le niveau Excellence car il y avait plusieurs règles que je voulais maitriser à la perfection.

Compiler toutes les règles dans un carnet

En 2014, quand je révisais pour le Certificat Voltaire, j’ai acheté un répertoire. Cette idée m’est venue alors que j’observais mes étudiants qui préparaientles concours d’entrée en écoles d’orthophonie. Nombre d’entre eux (en fait elles !) annotaient toutes les règles dans ce support. L’objectif ? Organiser ses révisions par ordre alphabétique, savoir où trouver l’information, écrire pour apprendre (mémoire kinesthésique). Depuis 2014, ce carnet me sert toujours que je sois en train de rédiger ou en formation en orthographe. Je l’utilise très souvent quand j’ai un doute (eh oui, je ne connais pas encore toutes les règles de la langue française !), quand mes étudiants ont des doutes (j’ai reporté les points les plus problématiques pour pouvoir les expliquer rapidement).

Avec le recul, je regrette de ne pas avoir acheté un répertoire avec une couverture en plastique. Il a bien « morflé » avec le temps. Le format ? Un carnet 17 x 22 cm. Pas trop petit car cela serait impossible de noter les règles, pas trop grand car cela devient vite embarrassant à utiliser.

PS : les points de tolérance de la réforme de 1990 ne sont pas pris en compte lors du Certificat Voltaire. Ainsi, aucune question ne porte sur l’usage de l’accent circonflexe des verbes en -aître (comme apparaître, connaître, naître…).

PS 2 : j’ai eu 973 / 1 000 !

Ça peut vous intéresser…

Jouer avec les participes passés

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *