Pourquoi utiliser le Projet Voltaire ?

Projet Voltaire orthographe
Image libre de droit by Free-Photos, source pixabay.com

C’est officiel : les recruteurs prêtent attention à l’orthographe des dossiers de candidatures. Christelle Martin-Lacroux, de l’université de Toulon, a réalisé une étude auprès de 20 recruteurs. Publiée en mai 2016, elle met en évidence l’importance de l’orthographe au moment du recrutement : à expérience équivalente, un CV avec des fautes d’orthographe a trois plus de risques d’être rejeté que celui sans fautes. Alors, comment améliorer son français ? De plus en plus plébiscité par les particuliers, les écoles et les entreprises, le Projet Voltaire apparait comme LA solution pour progresser en orthographe.

Un entrainement personnalisé en orthographe

Le Projet Voltaire est un outil de remise à niveau en orthographe qui s’adapte à ses utilisateurs. Comment ? Tout commence par un test de positionnement au cours duquel vous allez voir défiler plus de 200 phrases pendant 56 minutes maximum. Pour chaque phrase, il faut identifier s’il y a une erreur ou s’il n’y a pas de faute. Quand une erreur s’est glissée dans la phrase, il faut cliquer dessus pour valider votre réponse. Autrement, vous cliquez sur « il n’y a pas de faute ». Facile ? Oui et non. Vigilance et concentration sont de mise pour bien repérer les pièges. Ce diagnostic permet d’identifier les règles non maîtrisées et de ne travailler que sur celles-ci. C’est la force du Projet Voltaire : chaque utilisateur aura un entrainement personnalisé. Finis les manuels scolaires et les livres de grammaire !

Qui utilise le Projet Voltaire ?

Aujourd’hui, le Projet Voltaire annonce plus de 4 millions d’utilisateurs. Il est présent dans plus de 700 entreprises et de 2 000 écoles. Effectivement, dans le cadre de mon activité de formatrice en orthographe, je retrouve le Projet Voltaire dans plusieurs établissements supérieurs : IAE de Lyon, CFA de l’IGS, CIEFA Lyon… L’orthographe est devenue une vraie préoccupation professionnelle : les entreprises et les écoles cherchent des solutions pour améliorer les écrits de leurs collaborateurs et de leurs étudiants. Avec le Projet Voltaire, l’orthographe devient donc accessible à tous, quels que soient l’âge et le niveau initial.

À savoir, le Projet Voltaire s’adapte aux malvoyants, aux non-voyants, aux sourds, aux troubles dys (dyspraxie et dyslexie).

Comment fonctionne le Projet Voltaire ?

Le Projet Voltaire utilise l’outil d’ancrage mémoriel développé par Woonoz. Plus simplement, avec le Projet Voltaire, votre mémorisation des règles est optimisée par la répétition des exercices reprenant la même difficulté et par l’autoadaptation de l’outil en fonction des connaissances initiales. Pour tester l’outil, le Projet Voltaire propose une évaluation gratuite depuis le site Internet ou l’appli à télécharger sur Android ou iPhone.

Par exemple, le module Supérieur (celui qui est le plus utilisé) permet de réviser 140 règles, celles qui sont les plus mobilisées dans la vie professionnelle. Oubliez la dictée de Pivot : le Projet Voltaire n’est pas là pour faire de vous un champion d’orthographe ! Donc, dans le module Supérieur, il y a 10 niveaux, soit 14 règles par niveau. Les règles sont réparties par degré de difficulté : les premiers niveaux sont faciles puis ça se corse au fur et à mesure. C’est hyper valorisant pour l’utilisateur, car il se voit progresser et ne se confronte pas dès le début aux règles les plus tordues de la langue française.

Comment suivre la progression des utilisateurs ?

Le Projet Voltaire met à disposition un portail de suivi statistiques pour les référents Projet Voltaire dans les entreprises et les établissements de formation. C’est très pratique pour assurer le suivi pédagogique des utilisateurs. En tant que formatrice-référente Projet Voltaire dans un établissement supérieur à Lyon, j’utilise à plusieurs occasions cette interface :

  • programmation des évaluations sur le Projet Voltaire : j’en réalise 3 par an pour permettre aux étudiants de voir leurs progrès depuis l’évaluation initiale de positionnement ;
  • programmation d’envoi automatique de mails pour rappeler aux étudiants qu’il est nécessaire de s’entrainer régulièrement ;
  • relevé des statistiques pour assurer un suivi mensuel de la progression et de l’implication de chaque étudiant.

Que faire une fois le Projet Voltaire fini ?

Une fois, tout le parcours fini, vous pouvez réinitialiser et refaire les règles qui vous ont posé le plus de problèmes. Autrement, vous pouvez passer la Certification Voltaire pour attester de votre niveau en orthographe sur votre CV. Avec un maximum de 1 000 points à atteindre, la Certification Voltaire peut se préparer avec le Projet Voltaire :

  • en utilisant seulement le module Supérieur, vous pouvez viser maximum 700 points ;
  • le module Excellence, avec ses aspects plus littéraires de la langue française, permet de viser les 300 points supplémentaires.

Ça peut vous intéresser…

Abécédaire pour ne pas faire des fautes