Envolez-vous pour la Corée du Sud

corée du sud korea seoul Gyeongbokgung
Palais de Gyeongbokgung – Séoul – Corée du Sud

Quand vous entendez Corée, vous associez « nord » ? Il est alors temps que vous réserviez votre billet d’avion pour découvrir la Corée du Sud. Entre tradition et modernité, la Corée du Sud est une destination voyage dépaysante.

La Corée du Sud, l’essentiel à savoir avant de s’envoler

Fini l’euro, bienvenu le won ! Entre vos mains, le won vous donnera l’impression d’être riche, très riche. Pour vous simplifier la conversion (attention, c’est une grosse approximation), 1 euro équivaut à 1 500 wons, soit une sacrée masse de billets ! En Corée du Sud, les pièces ne valent vraiment rien.

Pour utiliser les transports en commun (bus et métro) à Séoul et dans sa banlieue, mais aussi à Busan, achetez une carte Tmoney. Ayez aussi toujours dans votre portemonnaie un billet de 5 000 wons pour la recharger. Si vous prenez le train, vous pouvez réserver votre billet sur Internet. Par contre, votre billet sera électronique et envoyé par MMS sur votre téléphone portable. Ça peut vite être un peu galère. Dans notre cas, les billets ont été achetés par nos amis coréens puis transférés sur KakaoTalk (équivalent de WhatsApp).

Pour retirer de l’argent dans les DAB, privilégiez ceux des banques (ne jamais retirer dans des DAB qui sont dans les magasins ou ailleurs : il y a des surcoûts, même pour les Coréens). Tous les DAB n’acceptent pas les cartes internationales : vérifiez qu’ils ont la mention Global.

En Corée du Sud, vous n’aurez pas besoin d’adaptateur pour recharger votre téléphone : les prises électriques sont les mêmes qu’en France.

Petite anecdote (somme toute pratique) : la Corée du Sud est le pays des toilettes. Dans les stations de métro, dans la rue, partout dans la ville, vous trouverez des toilettes publiques propres et gratuites. Même s’il existe encore quelques toilettes à la turque, la plupart sont à l’occidentale.

corée du sud korea seoul
Marché aux poissons de Jagalchi – Busan – Corée du Sud

Que visiter en Corée du Sud ?

Comme la Corée du Sud offre une palette de lieux à découvrir, il est difficile d’être exhaustif. Je partage donc avec vous ce que j’ai pu visiter au cours de mon séjour.

Séoul

corée du sud korea seoul
Marché de Gwangjang – Séoul – Corée du Sud

Métropole tentaculaire, Séoul compte plus de 10 millions d’habitants. C’est la ville, la vraie avec ses immeubles immenses, sa circulation dense, sa foule dans les rues et dans le métro. Combien de temps passer à Séoul ? Autant que vous voulez : vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Je pense que deux jours c’est le minimum pour :

  • se perdre dans les rues étroites du village de hanok de Bukchon : avec ses quelque 900 hanok, ce village permet de découvrir l’architecture traditionnelle de ces maisons de bois ;
  • acheter vos souvenirs de Corée à Insa-dong et voir Jogye-sa, le plus grand lieu de culte bouddhique de Séoul ;
  • visiter les palais comme Gyeongbokgung (le plus fréquenté par les touristes), Changdeokgung ou Changgyeonggung (ces deux derniers sont accolés : on passe de l’un à l’autre sans sortir des jardins) ;
  • découvrir les fresques du quartier d’Ihwa maeul, ancien bidonville de Séoul. En haut de la colline, vous aurez une vue panoramique impressionnante sur la ville ;
  • se promener dans le marché de Gwangjang, en particulier dans la « rue de la nourriture » avec plus de 200 stands alimentaires : je suis sûre que vous trouverez de quoi manger. Pour notre part, nous avons été « raisonnables » : nous nous sommes contentés de regarder.

Pour vous permettre de repérer ces lieux, je les ai localisés sur une carte Google.

Mon conseil : chaussez-vous d’une bonne paire de baskets et engouffrez-vous dans les toutes petites rues pour découvrir Séoul en mode authentique.

Les environs de Séoul

corée du sud korea seoul
DMZ – Corée du Sud
corée du sud korea seoul
DMZ – Corée du Sud

Autour de Séoul, il y a deux incontournables :

  • la DMZ, la zone démilitarisée entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. Totalement insolite, la DMZ est la rencontre improbable entre un no man’s land et un parc d’attractions géant. Oui, l’association est surréaliste : c’est pourquoi il faut y aller. Prévoyez une journée pour aller à la DMZ puis pour faire le tour des différents lieux. Pensez aussi à vous munir de votre passeport : vous serez contrôlés. Petit détail : évidemment, vous ne circulez pas librement dans la DMZ. Vous prenez part à un circuit organisé en car climatisé ;
  • la forteresse de Suwon, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Après la raide montée au niveau du Paldalmun, vous allez marcher durant deux bonnes heures sur les remparts de la forteresse (5,7 kilomètres). Entre nature et ville, passé et présent, cette balade permet de s’initier à l’architecture militaire.

Pour les gourmands (ou les assoiffés), je vous conseille de tester Cafe One More à Suwon. Il a attiré notre attention depuis les remparts grâce à sa terrasse sur le toit d’un immeuble à 3 niveaux. J’ai craqué pour la citronnade maison. Quand nous avons poussé la porte du café, la serveuse était surprise : c’était la première fois qu’elle voyait des étrangers venir au Cafe One More.

Busan

corée du sud korea seoul
Village de Gamcheon – Busan – Corée du Sud

Deuxième plus grande métropole de Corée, Busan (prononcez « Poussane ») est une ville portuaire coincée entre mer et montagne. Pour profiter de Busan, comptez au moins 2 jours pour :

  • explorer les ruelles du village de Gamcheon : ce bidonville à flanc de montagne (oui, en Corée, on ne parle plus vraiment de collines car c’est très pentu !) est l’une des principales attractions touristiques. En 2009, des étudiants ont décidé de le rafraichir en l’ornant de fresques et sculptures colorées. Prévoyez une à deux heures de promenade dans ses ruelles étroites et escarpées ;
  • déambuler dans le marché aux poissons de Jagalchi, le plus grand de Corée ;
  • prendre l’ascenseur du Lotte Mall, situé à côté du marché aux poissons (station Nampo), pour découvrir depuis le 11e étage une vue panoramique sur Busan et son port ;
  • visiter le temple de Beomeo-Sa : en pleine ville, ce temple est niché en haut d’une montagne verdoyante. Une fois sur place, vous en oublierez l’existence de la ville : la sérénité est au rendez-vous.
corée du sud korea seoul
Temple de Beomeo-Sa – Busan – Corée du Sud
corée du sud korea seoul
Vue sur le port depuis le toit du Lotte Mall – Busan – Corée du Sud

Lors de notre séjour à Busan, nous habitions dans le quartier de Haeundae, réputée pour ses plages. Nous étions à J.Sun House, situé à 5 minutes du métro. Je vous recommande vraiment cette adresse, car c’est très calme et bien entretenu.

Avant de partir en Corée du Sud

corée du sud korea seoul
Forteresse – Suwon – Corée du Sud

Pour préparer vos vacances en Corée du Sud, je vous recommande le site Visit Korea (en français) pour trouver des itinéraires de visites un peu partout dans le pays. Avant et pendant notre séjour, nous avons utilisé le Lonely Planet de la Corée. Pour nous initier à la gastronomie coréenne, nous sommes allés plusieurs fois au restaurant La Corée à Lyon. Pour avoir un peu de lecture durant le voyage, j’ai glissé dans ma valise le recueil de nouvelles Séoul, vite, vite ! Évidemment, je n’ai pas oublié de prendre des photos que vous pouvez retrouver sur le compte Instagram d’Instants lyonnais.

Une autre échappée à découvrir

Dolce vita à Milan

2 Commentaires Envolez-vous pour la Corée du Sud

  1. Entre vous et moi 10 août 2017 à 10 h 33 min

    Superbe article ! Ca me donne trop envie d’aller y faire un tour.
    Notre voyage au Japon en avril était déjà magique. Nous ne connaissons pas énormément l’Asie. J’avais visité l’Inde et nous étions allés aux Maldives. Y’a pas de doute, le Japon et la Corée, c’est encore un autre monde !

    Répondre
    1. Instants lyonnais 10 août 2017 à 10 h 38 min

      Hello ! Je te remercie pour ton commentaire. Oui, c’est un autre monde : la culture et les mentalités sont vraiment très différentes de la France. L’un de mes prochains grands voyages sera certainement l’Inde où des amis sont partis vivre quelques années. Je trouve cela toujours génial de découvrir un pays au contact de ceux qui y vivent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *