Searched For

L’Homme de Lyon, un roman en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale

homme de lyon roman françois-guillaume lorrainLyon 1944, la guerre touche à sa fin. Que s’est-il passé ? Pour quelles raisons des années après, en guise d’héritage, Guy Rolin fait remettre à son fils un paquet contenant six photos et trois lettres. Huit ans après sa mort, il lègue donc une énigme à son fils. Avec L’Homme de Lyon, François-Guillaume Lorrain vous plonge dans le Lyon des années noires.

Lyon en toile de fond d’un secret de famille

Les mensonges, les silences, les non-dits… L’Homme de Lyon raconte l’histoire d’une famille dans laquelle le père tait une partie de son passé. Qui est Marc qui venait manger souvent à la maison quand le narrateur était enfant ? Et sa sœur, pour quelles raisons a-t-elle voulu changer de prénom ? La colère peut exploser à tout moment, en particulier entre frère et sœur au pied du lit du père quelques secondes avant son dernier souffle.

Une immersion dans Lyon de 1944

Les bombardements de 1944, le siège de la Gestapo à l’École de Santé Militaire, les traboules, l’arrestation de Jean Moulin… Tout y est ! Que reste-t-il aujourd’hui de cette époque ? L’Homme de Lyon est un aller-retour entre hier et aujourd’hui, un témoignage d’une époque révolue, une mémoire encore ancrée dans les rues de Lyon. Au fil des pages, je redécouvre ce Lyon que je ne connais pas. J’apprends l’histoire funeste du Lycée Saint-Marc. Je réalise que, parfois, nous préférons occulter certaines de nos responsabilités passées.

L’Homme de Lyon, un roman à lire !

Même si le sujet possède un fort potentiel « pathos » et larmichettes, L’Homme de Lyon est surtout une enquête. Nous suivons le narrateur dans un dédale d’indices de Paris à Berlin, de Lyon à Menton. Le seul fil conducteur : une phrase écrite par son père « C’est là que tout a commencé et que tout a fini ». Sorti en 2011, L’Homme de Lyon était une suggestion de mon libraire « La Voie aux Chapitres » . Posé sur l’une des tables de présentation, il avait attiré mon attention. J’ai laissé le libraire me le « vendre ». L’auteur était venu dans sa librairie lors de la sortie du livre pour aller à la rencontre des habitants du quartier de La Guillotière. Surpris, mon libraire comprit son intérêt pour le quartier à la lecture du livre (et moi aussi…). Voici donc un roman à dimension autobiographique à mettre entre les mains des amoureux de Lyon, des passionnés d’Histoire et des fans de romans policiers !

Ça peut aussi vous intéresser…

Fabriqué à Lyon

slow consommation
Image libre de droits by Fotoworkshop4You, source pixabay.com

Depuis quelques années, je repense mon rapport à la consommation. Ai-je besoin d’avoir mes placards remplis de chaussures et de vêtements ? Est-ce bien pertinent d’avoir un frigo plein à craquer et de jeter une partie de la nourriture ? Ma réponse est « non ». Suis-je plus heureuse en faisant chauffer ma carte bleue ou en réfléchissant au réel besoin d’acheter ? Peut-être à court terme, je peux être heureuse (et encore !). Mais, quelques jours plus tard, j’aurais peut-être besoin de nouveau de dépenser pour retrouver cette espèce de béatitude. Bref, je suis passée au slow en consommant local, en recentrant mes dépenses vers l’essentiel. Voici un petit mode d’emploi (pas du tout exhaustif) pour vous consommer « Fabriqué à Lyon » !

Fuir les grandes surfaces pour privilégier les petites boutiques

Les grandes surfaces, c’est l’enfer sur Terre ! C’est le lieu de la tentation et il y a trop de monde. Quand j’y vais, il y a un côté un peu exotique : je suis en terre inconnue. Bref, en évitant ces lieux, je suis bien obligée de repenser mon mode de consommation, en particulier pour l’alimentaire. Pour les petites choses du quotidien (papier toilette, éponge…), j’achète dans ma supérette de quartier ou alors en quantité (déraisonnable) les fois où je me rends en grande surface.

Vive le marché pour soutenir la production locale

Dans mon quartier à 5 minutes max de chez moi, il y a 5 marchés dans le semaine. Donc, pas de frigo plein avec le risque de gaspillage et des produits toujours frais. Autre point important : je ne mange que de saison et j’achète qu’à des producteurs locaux. Ok, j’avoue que je fais exception pour les bananes et les avocats. Pour le reste de mes achats alimentaires, je privilégie le petit commerce : mon charcutier (sur le marché), mon poissonnier (sur le marché), mon boucher (à sa boutique), mon fromager (à sa boutique)… Certes, je dois aller à plusieurs endroits différents pour faire mes courses mais, pour rien au monde, je retournerai en arrière. De la (sur)consommation impersonnelle des supermarchés, je suis passée à la relation de confiance et de proximité avec mes commerçants. Ça n’a pas de prix et ça fait tellement du bien de recréer du lien social.

Le label « Fabriqué à Lyon » pour consommer local

Le label « Fabriqué à Lyon » incarne l’engagement de la Ville de Lyon à promouvoir l’authenticité et la proximité dans la consommation. Il réunit une variété de produits conçus, fabriqués ou transformés dans la région lyonnaise, offrant ainsi une garantie de qualité et un soutien aux artisans, entrepreneurs et créateurs locaux.

Encouragement de l’identité locale

Ce label représente une opportunité pour les artisans et créateurs de valoriser leur identité et leur ancrage dans la communauté lyonnaise. En adhérant à cette démarche, ils renforcent leur lien avec une clientèle en quête de proximité et de sens dans leur consommation.

Critères de sélection et catégories du label

Les produits labellisés « Fabriqué à Lyon » doivent répondre à des critères rigoureux en termes de savoir-faire, de production locale et d’origine des matières premières. Ces critères intègrent également des considérations sociales et environnementales, reflétant ainsi une démarche responsable.

Le label se décline en quatre catégories principales :

  • Mode et création
  • Alimentaire (hors restauration)
  • Décoration, design et artisanat d’art
  • Produits manufacturés

Dans chacune de ces catégories, une sélection de produits est labellisée chaque année par un jury compétent. Parmi les labellisés, on retrouve une diversité d’acteurs, tels que des créateurs de mode, des artisans alimentaires, des designers et des fabricants locaux.

Soutien aux initiatives locales

Le label « Fabriqué à Lyon » favorise la visibilité et la reconnaissance des producteurs locaux, renforçant ainsi le tissu économique et culturel de la région. Il incite également les consommateurs à privilégier les circuits courts et à participer à une consommation plus responsable.

Les bonnes adresses pour consommer local à Lyon

Au-delà du label, les habitants et visiteurs de Lyon peuvent explorer une multitude d’options pour soutenir l’économie locale et favoriser une alimentation saine et responsable. Des marchés aux paniers frais livrés à domicile, en passant par les boutiques spécialisées et les ventes à la ferme, les possibilités sont nombreuses pour consommer local, frais et de saison.

La Gonette, la monnaie locale de Lyon

Connaissez-vous la Gonette ? Cette monnaie locale et citoyenne est en circulation depuis 2015 dans Lyon et sa région. Elle réunit près de 1 700 utilisateurs et utilisatrices, tous engagés dans une démarche solidaire et responsable. Imaginez pouvoir soutenir les commerces locaux tout en donnant un coup de pouce à des projets qui ont un impact positif sur notre communauté. C’est exactement ce que vous pouvez faire en adoptant la Gonette ! Indexée sur l’euro selon un taux fixe (1 euro = 1 Gonette), cette monnaie complémentaire vous permet de préserver la richesse produite et consommée localement.

Lorsque vous échangez vos euros en Gonettes, vous participez au financement de projets locaux et responsables, contribuant ainsi au dynamisme de notre région. Et cerise sur le gâteau, en utilisant la Gonette, vous limitez la fuite des capitaux et favorisez la circulation de l’argent sur notre territoire. Utiliser la Gonette, c’est faire un geste concret pour soutenir notre économie locale.

Le label « Fabriqué à Lyon » incarne l’esprit d’une ville dynamique et engagée en faveur du développement durable et de la valorisation de son patrimoine. En choisissant des produits labellisés, les consommateurs participent activement à la préservation du savoir-faire local et contribuent à la construction d’une économie plus solidaire et respectueuse de l’environnement. Ainsi, passer au 100 % made in Lyon, ce n’est pas évident. En revanche, accorder de l’importance à l’origine de ce que nous achetons est un vrai acte fort pour changer le monde à notre échelle. Oui, je suis convaincue que chaque petit geste est un grand geste pour notre planète. Et vous, que faites-vous pour consommer mieux ?

Ça peut vous intéresser…

Participer à un atelier d’éveil musical à Lyon pour les bébés

Image libre de droits by l_cwojdzinski, source pixabay.com

Les bienfaits de la musique chez le tout-petit sont reconnus. En tant que parents, nous pouvons participer facilement à l’éveil musical en chantant des comptines, en dansant avec lui… Pour les aider à explorer ce mode sonore, rien ne vaut les instruments de musique (carillon, xylophone, tambourin, maracas…) ou leur équivalent fait maison. La découverte des sons est un vrai moment de partage parent-enfant ! Pour initier votre bébé à la musique, vous pouvez aussi participer à des ateliers d’éveil musical à Lyon. Bougeons ensemble au rythme de la musique et découvrons les différentes facettes des ateliers d’éveil musical à Lyon, leurs bénéfices pour le développement des tout-petits et les ressources disponibles pour les familles désireuses d’initier leurs enfants au merveilleux monde de la musique dès leur plus jeune âge.

Au programme :

Pourquoi participer à un atelier d’éveil musical à Lyon avec ses enfants ?

Participer à des ateliers d’éveil musical à Lyon en famille offre aux parents une occasion unique de renforcer les liens affectifs avec leur enfant à travers la musique, favorisant ainsi le développement de leur relation. En partageant ces moments musicaux, parents et enfants tissent des souvenirs précieux et renforcent leur complicité. De plus, ces ateliers permettent aux parents de découvrir de nouvelles activités à partager avec leur enfant, élargissant ainsi leurs horizons et enrichissant leur quotidien.

En participant activement à ces séances, les parents sont également témoins des progrès de leur enfant dans son exploration du monde sonore, ce qui renforce leur sentiment de fierté et de satisfaction. Enfin, ces ateliers offrent aux familles une pause bienvenue dans leur quotidien souvent chargé, où la musique devient un vecteur de détente et de plaisir partagé.

Comment réaliser des instruments DIY pour l’éveil musical des tout-petits ?

Dans un premier temps, pour stimuler l’éveil musical de vos tout-petits, pourquoi ne pas vous aventurer dans la création d’instruments DIY ? Vous pouvez facilement transformer des objets du quotidien en sources de sons captivants :

  • une simple chaise peut se métamorphoser en un tamtam improvisé, invitant votre enfant à découvrir les rythmes et les timbres
  • une petite bouteille en plastique, remplie de noyaux de cerise ou d’autres petits objets, peut se métamorphoser en maracas, offrant à votre tout-petit une expérience sensorielle fascinante

Normalement, votre enfant devrait adorer. L’exploration de ces instruments faits maison est non seulement divertissante mais aussi éducative, permettant à votre enfant de développer sa créativité et sa curiosité musicale dès son plus jeune âge. Si vous manquez d’inspiration, consultez les innombrables tutoriels disponibles en ligne, regorgeant d’idées pour fabriquer des instruments adaptés aux tout-petits. En encourageant cette activité ludique, vous offrez à votre enfant une opportunité d’explorer le monde sonore qui l’entoure de manière inventive et stimulante.

Où trouver un atelier d’éveil musical à Lyon ?

À la recherche d’un lieu pour éveiller musicalement votre enfant à Lyon ? Plusieurs lieux accueillent les familles pour vivre une expérience immersive où les tout-petits explorent la musique à travers le chant, la manipulation d’instruments et la danse.

L’éveil musical et sensoriel à l’Auditorium de Lyon

Les mercredis, à partir de l’âge de 3 mois, votre enfant peut participer aux ateliers d’éveil musical et sensoriel à l’Auditorium de Lyon. Écoute, comptines et manipulation d’objets sonores sont au programme de cette activité. Chaque année, il est proposé plusieurs sessions identiques comprenant 3 séances de 30 minutes. Je n’ai pas eu l’occasion de tester avec ma fille. Pourquoi ? Parce que c’est pris d’assaut ! Premiers arrivés, premiers servis. Cela vous donne un peu une idée de la réputation de ces ateliers d’éveil musical à Lyon 🙂

Le jardin sonore avec Ludi’zique

Pour tout vous dire, c’est en inscrivant ma fille à cette activité que m’est venu l’idée d’écrire cet article. Le jardin sonore animé par Valérie se déroule 12 fois par an le lundi ou le vendredi : il accueille les enfants de 0 à 3 ans. Durant ces séances de 45 minutes, les enfants (et les parents) découvrent et chantent des comptines, manipulent des instruments (piano, percussions, maracas, harpe…) et dansent. C’est adorable de les voir se bousculer pour faire de la musique ! Autre avantage du jardin sonore : cela n’a pas lieu toutes les semaines. Oui, j’apprécie de ne pas avoir toutes les semaines les mêmes activités 😉

D’autres lieux pour découvrir la musique avec bébé à Lyon

Évidemment, je n’ai pas testé tous les ateliers d’éveil musical à Lyon. Néanmoins, pour permettre à chacun de trouver celui qui lui convient (prix, horaire, localisation), voici une petite liste non-exhaustive :

Quels sont les bienfaits de la musique sur les tout-petits ?

Les bienfaits de la musique chez les tout-petits sont incontestables et couvrent un large spectre de développement. Dès leur plus jeune âge, les enfants sont sensibles aux stimuli musicaux, et cette réceptivité précoce ouvre la voie à une multitude d’avantages cognitifs, émotionnels et sociaux.

Les bienfaits de la musique sur le plan cognitif

L’exposition à la musique favorise le développement du cerveau chez les tout-petits. Des études ont montré que l’apprentissage de la musique stimule des zones cérébrales impliquées dans le langage, la mémoire et les fonctions motrices. De plus, jouer d’un instrument de musique ou simplement écouter de la musique aide à développer la coordination motrice fine et la concentration chez les jeunes enfants.

Les bienfaits de la musique sur le plan émotionnel

La musique offre aux tout-petits un moyen d’expression et de régulation émotionnelle. Elle les aide :

  • exprimer leurs sentiments
  • se calmer en cas d’agitation
  • développer leur sensibilité aux émotions des autres

Chanter des comptines ou danser sur des rythmes entraînants permet aux enfants de se connecter à leur propre monde intérieur tout en renforçant leur lien affectif avec leurs proches.

Les bienfaits de la musique sur le plan social

La musique favorise le développement des compétences sociales et de la coopération chez les tout-petits. Participer à des activités musicales en groupe, comme des ateliers d’éveil musical à Lyon, encourage le partage, la communication et le travail d’équipe. Les enfants apprennent à :

  • écouter les autres
  • respecter les règles du jeu
  • interagir de manière positive avec leurs pairs

La musique offre aux tout-petits une palette d’avantages essentiels pour leur développement global. En les exposant à des expériences musicales variées dès leur plus jeune âge, nous leur offrons un précieux cadeau qui enrichit leur vie sur tous les plans.

Bref, participer à un atelier d’éveil musical à Lyon avec ses enfants est bien plus que simplement découvrir des notes et des rythmes. En explorant ensemble le monde sonore, les familles à Lyon peuvent non seulement enrichir leur vie quotidienne, mais aussi semer les graines d’une passion pour la musique. Peut-être qu’elle continuera de fleurir tout au long de la vie de leur enfant.

Ça peut vous intéresser !

Le patrimoine romain en Auvergne

patrimoine romain archéologie auvergne clermont
© M. Veschambre, Clermont Auvergne Métropole – Musée Bargoin

Après avoir sélectionné pour vous des sites archéologiques et des musées gallo-romains à visiter en Rhône-Alpes, je vous invite maintenant à découvrir le patrimoine romain en Auvergne. Eh oui, le Massif Central n’est pas que la terre des volcans. Il y d’importants vestiges à voir dans cette région !

Au programme :

Allier

Ancien territoire du duché de Bourbon, l’Allier est surtout connu pour son patrimoine riche en châteaux (plus de 570 !). Pourtant, au-delà de l’épopée de la famille de Bourbon, qui donnera plusieurs rois au royaume de France, l’Allier conserve aussi des traces de son passé romain à Droiturier, Moulins et Néris-les-Bains.

Droiturier

Situé en pleine forêt, le pont romain de Droiturier est en accès libre toute l’année. Il est sur l’axe de l’ancienne voie romaine Paris-Lyon.

Moulins

60 % des collections présentées dans le musée Anne de Beaujeu proviennent du fonds archéologique, issu principalement des découvertes effectuées au cours du XIXe siècle. Vous y trouverez un ensemble important de figurines de terre cuite blanche de l’Allier. Cette collection est la deuxième de France après celle du musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye.

Néris-les-Bains

Plusieurs sites gallo-romains sont visibles à Néris-les-Bains :

    • trois piscines romaines qui attestent la vocation thermale de Néris depuis l’Antiquité ;

    • le théâtre-amphithéâtre dont il ne reste que la forme elliptique dans le parc des Arènes ;

    • la villa de Cheberne avec ses quartiers artisanaux et d’habitations.

Pour découvrir ce patrimoine de Néris-les-Bains, l’Office du Tourisme organise des visites guidées chaque mardi après-midi à 15 h 00. De plus, la Maison du patrimoine présente aussi aux visiteurs une collection d’objets retrouvés lors des fouilles archéologiques effectuées depuis le XIXe siècle : elle permet de découvrir la vie quotidienne antique. Ouverte les après-midis du mercredi au dimanche, elle propose aussi des visites guidées de ses collections le jeudi et le samedi à 16 h 00.

Cantal

Euh… Pour le Cantal, je n’ai rien trouvé : pas un petit musée, pas un petit site archéologique. J’ai même contacté le comité départemental du tourisme, Destination Cantal, pour avoir des infos. Mais rien du tout ! Par contre, si vous avez des infos, je suis preneuse pour actualiser l’article 😉

Haute-Loire

En Haute-Loire, j’ai trouvé pour les férus d’histoire romaine un seul lieu à visiter : le musée archéologique Michel Pomarat à Saint-Paulien. Si vous avez connaissance d’autres endroits ouverts au public sur la période gallo-romaine, partagez l’information dans les commentaires. J’en profiterai aussi pour compléter ce dossier sur les sites gallo-romains en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Saint-Paulien

Situé dans la chapelle des Pénitents, le musée archéologique Michel Pomarat présente des objets issus des fouilles archéologiques dont des mosaïques, des amphores… Grâce à une muséographie inspirée des chantiers de fouilles, ces témoins de passé racontent Saint-Paulien à travers le temps.

Puy-de-Dôme

Le Puy-de-Dôme est souvent considéré comme une destination touristique très nature. Pourtant, ce département est riche en patrimoines historiques. Pour vous en convaincre, voici une sélection de 3 lieux pour découvrir l’histoire gallo-romaine du Puy-de-Dôme.

Clermont-Ferrand

Ancienne Augustonemetum, Clermont-Ferrand était la capitale d’un peuple gaulois très important : les Arvernes. De son passé romain, il ne reste qu’un seul vestige visible dans la cité : le mur des Sarrasins, situé rue Rameau. Il serait le parement nord du temple de Vasso Galate, culte probablement à l’origine de la fondation de la ville. Pour compléter votre découverte des Arvernes, il vous faudra aussi visiter le rez-de-chaussée du musée Bargoin où sont exposées les collections archéologiques.

 

 

patrimoine romain archéologie auvergne clermont
© M. Veschambre, Clermont Auvergne Métropole – Musée Bargoin

patrimoine romain archéologie clermont auvergne
© M. Veschambre, Clermont Auvergne Métropole – Musée Bargoin

Lezoux

Centre important de production de céramiques sigillées de l’Empire romain, Lezoux comptait environ 1 200 potiers durant l’Antiquité. Son musée de la céramique retrace cette histoire et présente des objets issus des fouilles archéologiques réalisées à Lezoux.

Riom

À Riom, vous trouverez quelques témoignages de l’Antiquité romaine au musée Mandet. Ce sont des céramiques et des petits bronzes issus de la collection Richard donnée à la ville de Riom en 1979.

 

Remerciements pour les photos :

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à préparer votre itinéraire pour découvrir le patrimoine romain en Auvergne. Et, si vous avez le temps, je vous recommande aussi de poursuivre votre route en Rhône-Alpes. Il y a de belles pépites à découvrir !

Ça peut aussi vous intéresser…

Que faire le dimanche à Lyon avec des enfants ?

Vous en avez marre d’entendre vos enfants dire « Encore le parc de la Tête d’Or ! » quand vous proposez une balade en famille le dimanche. Eh oui, les enfants demandent sans arrêt de tester de nouvelles activités. Alors, si vous êtes à court d’idées, voici ma sélection de sorties à faire le dimanche à Lyon avec des enfants (ou à moins d’une heure en voiture !). Je suis sûre que vous allez trouver votre bonheur et revenir de vos balades avec plein de souvenirs.

Au programme :

Observer les animaux en famille le dimanche

Pour les amis des animaux, Lyon et ses environs disposent de nombreux parcs animaliers qui sauront ravir petits et grands. Oui, il n’y a pas que le Parc de la Tête d’Or pour voir des animaux ! Mettez toute votre petite ménagerie dans la voiture pour une sortie à faire le dimanche près de Lyon.

Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine

Créé en 1972 par Éliane et Pierre Thivillon, l’Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine se situe 45 minutes au sud de Lyon. Tout commence par les soins apportés aux animaux locaux blessés. Aujourd’hui, le parc accueille exclusivement des animaux :

  • issus de la reproduction en parcs zoologiques
  • saisis ou abandonnés en France

Vous pourrez observer une hyène, des tigres, des macaques de Barbarie, des perroquets gris du Gabon, des reptiles… Ouvert toute l’année (sauf le 25 décembre), l’Espace zoologique de Saint-Martin-la-plaine est une sortie à faire avec des enfants près de Lyon.

Parc animalier de Courzieu

Niché dans les Monts du Lyonnais, à 45 minutes de Lyon, le parc des loups de Courzieu est un espace naturel de 25 hectares donnant à voir les loups, les marmottes et des rapaces dans des conditions de vie proches de la nature. Ouvert entre avril et novembre (et aux vacances scolaires de Noël), le parc de Courzieu est une activité plébiscitée par toute la famille. Les enfants découvrent cet animal de la littérature jeunesse qu’est le loup et, surtout, apprennent à ne plus en avoir peur.

Parc des Oiseaux à Villars-les-Dombes

Grand classique des sorties en famille, le parc des Oiseaux est situé à Villars Les Dombes à 30 minutes en voiture de Lyon. Il est ouvert au public de fin mars jusqu’à la mi-novembre. Plus grand parc animalier d’Europe dédié aux oiseaux, ce parc permet de découvrir plus de 250 espèces d’oiseaux. Les plus petits apprécient particulièrement la ferme du Rift où ils circulent au milieu des poules, des canards, des chèvres naines…

Aquarium de Lyon

Accessible en transports en commun, l’aquarium de Lyon est l’occasion d’observer la faune et la flore aquatique. C’est la sortie à faire le dimanche à Lyon avec des enfants qu’il fasse beau ou mauvais temps. Ouvert tous les jours (sauf le 25 décembre et le 1er janvier), l’aquarium de Lyon sensibilise le public aux questions environnementales et au respect du règne animal.

Touroparc à Romanèche-Thorins

Situé au sud de Mâcon, le Touroparc est un parc zoologique et de loisirs. Sur 12 hectares, le parc accueille plus de 600 animaux : lions, lémuriens, girafes, flamants roses, rhinocéros… Après avoir observé les animaux, vous pouvez poursuivre la journée dans le parc d’attractions ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires. Au programme : carrousel, monorail, accrobranche… Dès que les chaleurs sont de retour, l’espace aquatique du Touroparc ouvre les portes avec ses toboggans. Sinon, vous pouvez visiter les 2 musées du site :

  • le musée René Livet pour découvrir le quotidien des années 1930
  • l’hôtel des mines avec sa collection de minéraux

Le Safari de Peaugres

Parmi tous les parcs animaliers de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Safari de Peaugres est unique en son genre. Vous partez à la rencontre des animaux sauvages d’Afrique et d’Amérique à bord de votre voiture. Les animaux évoluent en toute liberté dans le parc et vous les observez à l’abri de votre voiture. Une expérience inoubliable ! Mais, la journée n’est pas finie :

  • un circuit à pied pour voir les animaux
  • le Safari splash avec 600 m² de jeux d’eau
  • la ferme de Léonie, une aire de jeux sur le thème de la ferme

Les fermes pédagogiques à faire le dimanche en famille

Pour celles et ceux qui veulent éviter les parcs zoologiques, vous pouvez amener vos enfants caresser les animaux de la ferme. Il en existe plusieurs autour de Lyon ouvertes le week-end et pendant les vacances scolaires :

Les musées à faire le dimanche à Lyon avec des enfants

Visiter un musée est une autre activité à faire le dimanche à Lyon avec des enfants. C’est l’option idéale pour sortir en famille par temps de pluie ou de canicule. Voici quelques idées de musées à faire en famille.

Musée des Confluences

Entre les salles permanentes et les expositions temporaires, le musée des Confluences a de quoi vous occuper pour plusieurs dimanches en famille. Outre les visites guidées et les ateliers pédagogiques, le musée propose aussi à l’entrée du parcours permanents 2 livrets-jeux pour les enfants. Ces supports, très bien conçus, accompagnent les enfants dans l’observation des collections avec des petits jeux.

Musée des Beaux-Arts

Plus belle collection de Beaux-Arts en France après celle du Louvre, le musée des Beaux-Arts de Lyon vaut vraiment le détour. Tout comme le musée des Confluences, il peut être visité en plusieurs fois. De plus, les familles et les enfants ont accès à un programme d’activités aux p’tits oignons, testé et validée par votre hôtesse 😉 C’est le musée à faire le dimanche à Lyon avec des enfants !

Mini World Lyon

Parmi les nombreuses activités enfants, Mini World Lyon est un des classiques. Ce parc d’attractions indoor reproduit en miniatures plusieurs environnements : la ville, la montagne, la campagne… Accessible en transports en commun, ce site est 100 % pensé pour les familles.

Cité du Chocolat Valrhôna

Situé à Tain-l’Hermitage, la Cité du Chocolat Valrhôna est la sortie parfaite pour les amoureux du chocolat. Elle partage avec ses visiteurs et ses visiteuses la passion du chocolat, son histoire et les secrets de sa fabrication. Les familles y sont les bienvenus avec un parcours de visite adapté aux tout petits.

Musée de la mine de Saint-Étienne

Et, si vous marchiez sur les pas des mineurs ? C’est ce que vous invite à vivre le musée de la mine de Saint-Étienne. Couvert d’un casque, vous allez descendre au fond du Puits Couriot pour découvrir le quotidien des mineurs. Classé Monument historique, ce site vaut vraiment le détour (même pour les Lyonnaises et Lyonnais !).

Idées de sorties insolites à faire le week-end en famille à Lyon

Pour occuper vos enfants le week-end (mais cela vaut aussi pour les vacances), vous pouvez aussi miser sur des activités originales, comme des visites contées, des balades en bateau ou des sorties à la campagne.

Suivre une visite contée des quartiers historiques de Lyon

Quand on dit « visite guidée », souvent on a peur d’assister à un cours magistral un peu ennuyeux. C’est là que Cybèle tire son épingle du jeu. Ses guides et acteurs vous embarquent à la découverte de Lyon en vous racontant des histoires. Et, tout le monde adore qu’on lui raconte des histoires, non ? L’une de mes préférées se passe au cœur de la Croix-Rousse au moment de la révolte des Canuts.

Naviguer sur la Saône en vaporetto

Les dimanches à Lyon, surtout quand le soleil est de la partie, les familles lyonnaises se promènent le long des quais de Rhône ou de Saône. Mais, avez-vous déjà pensé faire une balade à bord du vaporetto pour voir la ville autrement ? Et voilà une nouvelle activité à faire à Lyon le week-end.

Cueillir les fruits et les légumes pour la semaine

Quoi de plus agréable que de manger sa récolte ? C’est que je vous propose de faire avec vos enfants en allant à la cueillette dès que les beaux jours sont de retour. Cette activité plein air est aussi l’occasion de voir d’où viennent les fruits et légumes.

Maintenant que vous avez fait le plein d’idées de sorties à faire le dimanche à Lyon avec des enfants, place à l’agenda ! Où irez-vous week-end prochain pour votre sortie en famille ? Pensez à regarder la météo avant de réserver 😉

Ça peut vous intéresser !